Aujourd’hui, on va parler mécanique ! Pour cause le sujet va être le syndrome de l’essuie-glace qui est la pathologie la plus récurrente chez moi depuis que j’ai commencé la CAP. La première fois qu’il est apparu s’était en aout 2012, à cette époque, je ne prête aucune attention à ce qu’il y a autour de cette discipline, rien à foutre de la diététique, de la récupération et des petites ou grosses mauvaises sensations que je peux avoir dans les jambes. Je n’ai que mon mental, mon cœur et ma tête brulée de boxeur.

Tendinite du genou, le syndrome de l'essuie glace
Après un combat du temps de ma jeunesse

En effet dans le milieu de la boxe dans lequel j’ai évolué pendant 15 ans, on y connaît rien à part une seule chose : « aller au charbon » qui signifie s’entraîner dur quoi qu’il arrive. Aucune notion de diététique, de filière énergétique, de récupération, … Juste être combattant et être au poids le jour de la pesée pour laquelle il me sera arrivé de perdre jusqu’à 4 kilos en en 5 jours …

 

 

 

 

On était entrainé par des anciens avec des nez complètement écraser, portant tous des lunettes et n’ayant plus tout leur tête tellement ils avaient encaisser des coups.

Revenons à aout 2012 alors que je suis en pleine prépa du marathon de N.Y, une mauvaise sensation commence à apparaître au niveau de la partie extérieur de mon genou, je ne calcule pas, sers les dents et continue mes entraînements. Cette douleur survient au début au bout de 45′ puis 30′, jusqu’au moment ou peut être 3 semaines après je ne peux même plus trottiner 1′ voir marcher normalement …

Il est temps d’aller chez le médecin qui m’envoie à l’IRM sur lequel ressort une pubalgie, une tendinite du tendon rotulien, un ménisque fissuré et une tendinite du Tenseur du Fascia Lata (TFL) le fameux syndrome de l’essuie-glace ! Putain moi qui n’ai même pas de voiture qu’est-ce qu’on vient m’emmerder avec l’essuie-glace !

Ma prépa pour le marathon de N.Y tombe à l’eau et lui aussi pour la même occasion ah ha ah.

 

Tendinite du genou, le syndrome de l'essuie glaceBon, cette tendinite du TFL c’est quoi ?

Le muscle du TFL s’insère sur l’os de la hanche pour avoir une terminaison sur la partie extérieure du genou, grossièrement il se trouve sur la face externe de la cuisse.

 

 

 

 

 

 

La cause du syndrome de l’essuie-glace ! :

c’est le mouvement de flexion-extension du genou dû à la répétition de la foulée lorsque le sujet court.

 

 

Tendinite du genou, le syndrome de l'essuie glacePourquoi ? :

  • courir sur un sol dur ou accidenté
  • type de chaussure inadaptées au type d’appui
  • augmentation rapide du nombre de km ou de l’intensité de l’entraînement
  • genu varum ( jambes arquées)

 

 

 

Comment s’en sortir ?

Tendinite du genou, le syndrome de l'essuie glace
Kinésio-taping
  • REPOS ! et ce le temps qu’il faudra
  • consulter un podologue du sport pour faire des orthèses plantaires (semelles thermoformées)
  • aller chez un kinéthérapeute pour faire des séances d’ultrason, des massages MTP ( Massage Transverse Profond)
  • prise d’anti-inflammatoire
  • étirements du TFL
  • mésothérapie
  • cryothérapie, glaçage plusieurs fois par jours
  •  kinésio tapping
  • si la compétition est proche faire une infiltration de cortisone

Vous n’êtes pas obligée de tous faire, surtout l’infiltration qui n’est qu’une solution d’urgence, je viens d’en faire une à une semaine et demie avant le Semie Marathon de Paris qui est ma deuxième course de préparation en vue du marathon de Londres en qui aura lieu le 13 avril.

Ce qui est sur et logique (c’est quand même bien de l’entendre de la part d’une tête cramée) dans le cas de nombreuses blessures dont le syndrome de l’essuie-glace, c’est qu’au plus vite on se met en « mode guérison » moins elle va prendre une ampleur pas possible et plus au vite elle va disparaître.

 

10 commentaires

  1. hello,
    merci pour ton blog. j’adore particulièrement l’esprit de ton blog no pain no gain! est-ce que tu as eu de nouveau des soucis avec le TFL? je cours pour garder la forme. rien à voir avec tes temps de malade mais c’est gênant ce syndrome surtout quand j’en arrive à ne plus pouvoir marcher….

    1. Salut,

      Merci à toi de suivre NPNGRunning,

      non plus de soucis avec le TFL depuis que j’ai changé de podologue, et donc de semelles. C’est la seule vraie solutions

      Si tu es sur paris je te donne les coordonnées de mon podologue.

      Thibault

      1. Bonjour Thibault et encore bravo et merci pour ton Blog qui donne envie……. Moi je serai preneur de l’adresse de ton podologue, ce TFL m.ennuie malgré diverses consultations et semelles inefficaces alors à voir. Merci
        David

  2. Salut Thibault,

    Je suis ton blog depuis un petit bout, et j’aime ce qui s’en dégage : spontanéité et niaque. Ca m’a poussé à me mettre à courir. Je laisse un commentaire ici à escient. Je me suis blessé et deux semaines de repos n’ont rien changé donc je me résigne à consulter et je voulais savoir si tu recommandais toujours ce podologue, avenue Niel.

    Bon run et continue d’alimenter le blog !

    1. Salut Guillaume,

      Oui jérôme MORO est vraiment très bon, habitué à bosser avec des athlètes de haut niveau. Il y a de forte chance qui règle ton problème vite fait, bien fait.

      Merci à toi de suivre ma passion, et mon travail.

      Thibault

  3. Bonjour Thibault,
    Je cours le marathon de new york le 6 novembre et il y a une semaine on m’a diagnostiqué une tendinopathie du soleaire.
    Il me reste 16 jours avant le marathon.
    Mon médecin du sport me dit que ça devrait aller mais je suis un peu inquiète quand même.
    J’ai vu que tu avais couru sous infiltration, c’est efficace ?
    Ça masque vraiment la douleur ?
    Merci d’avance
    Charlote

    1. Bonjour Charlotte,

      Oui l’infiltration est très efficace mais ce n’est pas la meilleur des solutions. C’est vrai que dans ton cas, c’est à dire une blessure qui arrive juste avant une compétition, c’est ce qu’il y a de mieux à faire, à conditions de bien de soigner, et prendre du repos après N.Y.

      #LaForce

      Thibault

  4. Bonjour à 2 mois du marathon de Valence TFL au genou gauche. Je ne sais vraiment pas quoi faire ? Tenter ou m’aligner sur le 10 km qui part en même temps. Tenter infiltration?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*