Se raser les jambes pour le sport, est ce gay ?

Alors bien sûr, le titre de l’article est à prendre au second degré, et très à la cool, s’il y en a qui le prennent mal, et bien qu’ils enlèvent le balai qu’ils ont coincé dans le cul. 

Que SOS pédale, je parle des cyclistes bien évidemment, et le gang de la Gay pride ne viennent pas m’accuser d’homophobie. J’ai rien contre les homo, mon coiffeur est gay, Ah ! Ah ! Ah !
J’étais le premier à me foutre de mon pote Fred, ancien membre de l’équipe de France de Judo, un beau bébé d’1m90, pour 105 kilos, car ce gringalet se rasé les guiboles, et je ne comprenais pas le délire, le concept …

Pourquoi je me rase les guiboles


J’ai commencé à me raser les jambes, et par la même occasion le buste, quand j’ai commencé à courir pour de vrai, mais également, car je ne suis pas un grand fan des poils, et que je ne trouve pas ça très esthétique. À aucun moment, j’ai cru que j’allais courir plus vite grâce à mes pates rasées.
Ceux qui vont vous dire que c’est pour les strapings, où en cas de chute pour soigner les bobos sont des putains de mythos, qui n’assument pas le fait de faire un truc normalement réservé aux nanas. Mais il est vrai que lorsque tu te fais masser les jambes, c’est plus agréable, pour toi, et pour ton / ta masseuse. Même chose, lorsque tu te mets de l’huile chauffante, où bien de l’huile à base de camphre pour la récupération.

 

 

 

Se raser les jambes pour le sport, est ce gay ?

 

Je suis tranquille avec moi-même, et ma sexualité, donc j’assume à 100 % le fait de me raser les jambes, on voit mieux mon tatouage sur le mollet, et les muscles de mes guiboles ont une meilleure gueules. Il faut dire que mes jambes pendant les années où je courrais beaucoup, était mes petites princesses, donc j’y prenais soin.
Un truc très agréable qui se passe juste après m’être rasé, et ceux qui se rasent me comprendront, c’est que mes jambes sont douces, et que l’air qui passe dessus lorsque je marche, cours, ou m’entraîne me donne de bonne sensations, il n’y a pas de mal à kiffer, non !?

Quelles techniques !?

On rase, on tond, on épile à la cire.

 Moi, je rase ! Au début, j’y ai laissé quelques gouttes de sang, et quelques morceaux de peau, puis avec le temps, je fais ça, comme une vraie meuf. Sous la douche, avec un filet d’eau froide ça le fait très bien, à hauteur d’une fois par semaine.

La cire, j’ai essayé une fois seulement, et j’ai chialé ma mère, d’un, ça brûle, de deux t’as l’impression qu’on t’arrache la peau à chaque bande enlevé, j’ai pas encore assez de couilles, pour encaisser cette souffrance, Ah ! Ah ! Ah !

La crème épilatoire, ça pue, ça coûte un bras, et ça marche pas bien, au final, tu finis le boulot au rasoir, en ayant perdue du temps, et de l’oseille.

La tondeuse, c’est pas mal ! Seul problème, c’est que ça repousse trop vite.

Chapeau les filles


Les nanas vous êtes des warriors ! Quand je pense que vous faites ça autour de la mimounette, j’aurais trop peur d’y laisser un bout de peau. Vous avez que des galères vous en fait, entre les règles, l’accouchement, plus le ménage, et les courses, ah ! ah ! ah !

 

Je me rase les jambes pour le sport, je suis gay ?

 

 

Total
62
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*