Aaaah putain ! Çà y est je remets un pied dans la boxe et çà part en couilles …

Çà fait une bonne heure que je suis en train de bosser sur l’interview de mon pote Franck Petitjean, et là mon ordi bug, je perds tout le boulot effectué.

Je suis bon pour re écrire le boulot perdu … No pain No … putain de dicton de merde ! Ah, ah, ah.

 

Franck Petitjean, double Champion de France professionnel de Boxe Anglaise ne fait pas que donner des coups sur le ring, il en prend aussi sur piste d’athlétisme. https://www.facebook.com/pages/Franck-Petitjean/1565150443746530?fref=ts

 

C’est un athlète qui va au charbon à l’entraînement, et en compétition, alors que certains Boxeurs font vraiment peine à voir sur le terrain de la condition physique.

 

Je suis sûr que mon athlète peut foutre une bonne branlée à des runners confirmés sur un 10 x 30  / 30 . Je suis chargé de sa préparation physique, aussi bien en utilisant la course à pied, que le renforcement musculaire spécifique à la boxe, et Petitjean, je peux vous  dire qu’il est NPNG ! C’est mon poulain !, mon cheval de course, alors pas touche à Petitjean ou je casse des genoux, lui s’occupera des têtes ( humour bien sûr ).

 

 

 

Présentation

Franck Petitjean  sur le ring et sur la piste d'athlétismeSalut, je m’appelle Franck Petijean, j’ai 27 ans, et je suis Boxeur professionnel depuis juin 2010.

J’ai 22 combats Pro : 16 V / 2 D / 2 nuls.

Je suis double champion de France professionnel dans la catégorie des Super-Léger, classé 10e de l’Union Européenne.

Dans la vie à part faire de la boxe, je suis Coach sportif, essentiellement de la boxe, mais aussi de la remise en forme, et du renforcement musculaire.

 

 

 

 

 

 

Pourquoi tu boxes ? Et quels sont tes objectifs

Je boxe depuis que j’ai 18 ans, sans réel objectif, si ce n’est me surpasser. Avant de commencer à boxer en « amateur » ( c’est la boxe que vous voyez aux J.O), j’ai été Champion de France en pré- combat, puis je réalise une quarantaine de combat pour seulement 5 défaites dont 3 par le champion amateur actuel que vous verrez surement aux prochains jeux Olympiques de 2016.

Fini les combats amateurs, je deviens professionnel et gagne les compétitions néo- pro du critérium des espoirs, puis le tournoi de France.

J’ai boxé un peu partout en France, et j’ai également un peu tourné en Europe, du coup je deviens Challenger officiel pour le titre national que je gagne en Mai 2014.

Mes objectifs sont de remettre en jeu encore deux, ou trois fois ma ceinture de Champion de France, puis si j’ai l’occasion, faire un championnat de l’Union Européenne.

Je ne suis pas spécialement à la conquête de titre mais s’il se présente à moi je fonce, toujours dans l’idée d’aller un peu plus loin dans la difficulté.

 

Mais qu’est-ce qu’un boxeur pro fout sur NO Pain no gain Running !?

J’ai toujours un peu couru, mais plus dans l’idée de perdre du poids pour la pesée d’avant combat, ou bien me préparer à un combat difficile. J’avoue, je ne suis pas fan de le CAP, mais j’ai bien conscience que c’est l’une des bases de la condition physique, quand tu as le cardio tu sais que tu peux tenir.

Il y a encore un an je courais deux fois / semaine avec mon entraîneur de boxe Franck Mezaache, une séance de résistance, et une autre de vitesse.

 

Depuis l’été 2014, je suis sur un autre type de volume, et surtout de qualité, je tourne entre 100 et 140 km / mois ce qui avant m’aurait paru énorme, et pourtant c’est moi qui les faits.

 

Thibault, Mr No Pain No gain a décortiqué d’un point de vue anatomique, et physiologique la pratique de la boxe. En même temps que de m’entraîner, il m’explique pourquoi on fait tel, ou tel type de séance. Du coup … On fait toujours mieux les choses lorsqu’on sait pourquoi ont les faits. 

Aujourd’hui je cours en moyenne 4 fois par semaine, et il faut dire que j’y prends presque du plaisir, j’ai dit « presque » … Footing d’endurance, séance de VMA, et même du travail au seuil.(  http://nopainnogainrunning.com/quest-ce-travail-au-seuil )

 

 

Comparaison entre le CAP et la boxe

Autant de points communs, que de différences …

La CAP à mon niveau, c’est un combat contre la montre, soit tu es dans les temps, soit tu n’y es pas, il n’y a pas de triche. Je trouve çà dur physiquement, et mentalement de devoir maintenir une certaine vitesse pendant une distance, ou une durée.

Pendant un round qui dure 3 minutes, je ne suis pas toujours entrain de cogner, cogner, et cogner, il y a des phases d’observation, et de récupération que l’on gère de mieux en mieux avec l’expérience.

Concrètement, si je ne suis pas au top le jour ou l’on fait une séance de VMA, qu’est-ce qui se passe ? Le chrono parle, me dit que j’ai mal bossé, et Thibault me dit que mon travail n’a pas été bon. Alors que lorsque tu es sur le ring, si tu n’es pas bon, eh bien tu risques d’en prendre plein la gueule, et risqué de prendre un KO.

Mentalement c’est plus dur pour moi d’aller faire une séance sur piste, que de monter sur le ring, pourquoi ? Je ne prends pas autant de plaisir dans la course que lorsque je boxe !

La boxe demande d’être plus fort, et/ ou plus malin que mon adversaire, la course c’est plus une bagarre contre soi-même, et le chrono. Mon sport demande d’être prêt et malin, mais je sais aller au charbon quand il faut.

 

Petitjean en vidéo

 

Du plaisir dans la course à pied ?

Oui de plus en plus, et heureusement ! Je suis un compétiteur, j’apprécie de voir mes performances, et sensations évoluées dans cette activité, pour preuve j’ai investi dans une belle montre cardio, et du textile adapté. La marque américaine Skechers Performance m’a fourni deux paires de chaussures ( Merci Skechers ! ), vous voyez je m’investis dans votre sport.

Une des raisons pour laquelle je prends plus de plaisir, c’est que je suis suivi par Thibault, qui comme je vous l’ai dit m’explique la raison de faire ce travail, d’exercice, rien n’est laissé au hasard pendant nos séances. Il me tire vers le haut par le renfo musculaire spécifique à la boxe, et aussi, bien sur par la CAP.

C’est un kif que d’être suivi de prêt, alors oui CAP = plaisir.

 

Où est-ce que l’on peut croiser le champion de France entrain de courir ?

  • les quais de seine
  • les berges de Paris
  • bois de Boulogne

 

NPNG çà te parle ?

 

L’état d’esprit No pain No gain me parle à 100 %, dans ma vie, comme dans mon sport mes résultats sont le fruit de mon travail. On n’a rien sans rien, mon travail de Coach sportif je l’ai grâce à mon diplôme Unniverssitaire ( STAPS) qui n’a pas été facile à obtenir, car en même temps je travaillais pour payer mon loyer, ajouter à cela 6 entraînements par semaine … Mais au final j’ai eu mon diplôme.

En boxe, c’est pareil, mes victoires viennent de mes souffrances à l’entraînement, je n’ai jamais triché avec le travail.

Je ne suis pas né avec un don pour boxer, j’ai juste été exigeant avec moi-même.

 

 Un petit mot pour les NPNGRunners

Un petit mot pour toi déjà, merci de l’intérêt que tu me portes, mais surtout merci de ce que tu fais pour moi concernant l’entraînement. Je suis plus fort physiquement, et mieux préparé grâce à tes entraînements. J’apprends plein de choses sur l’entraînement, et le coaching, alors merci beaucoup.

Pour les lecteurs, je peux vous dire que peu importe le niveau, et l’objectif que l’on vise il faut aller au bout de nos efforts car plus dur sera l’entraînement, plus facile sera la victoire.

Voici un proverbe que j’apprécie particulièrement : une personne déterminée ne trouve pas qu’il est difficile de réussir, mais qu’il est difficile d’arrêter d’essayer.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*